Retour sur un succès : Le Labyrinthe de Durbuy

Parmi ses dernières transactions conclues, BestValue a pris part à la transmission d’une activité pas banale, le Labyrinthe de Durbuy, une “institution” touristique très réputée. Comment s’est déroulée cette transaction ? Coup d’œil dans le rétro sur les grandes étapes de cette cession. 

Chaque été, le Labyrinthe, un gigantesque terrain de onze hectares situé à proximité de Durbuy, ouvre ses portes aux petits et grands aventuriers impatients de se perdre dans ses allées et de résoudre les énigmes qui les mèneront vers la sortie. À la tête de cette initiative, Fabienne Delvaux et Jean-Luc Arendt.   

Après vingt ans consacrés au Labyrinthe, les propriétaires étaient désireux de passer le flambeau. Mais il n’est pas toujours aisé de trouver sa voie dans le dédale des chemins de la transmission. Bien inspirés – 😉 – ils ont donc pris la décision de faire appel à BestValue pour les guider dans ce projet et les accompagner lors des négociations. 

Ce qu’ils proposaient aux futurs acquéreurs ? Un concept original et riche, une attraction touristique emblématique qui avait largement fait ses preuves et un savoir-faire unique en son genre. 

Fin 2020, malgré la crise sanitaire et les nombreuses incertitudes qui y étaient liées, les choses s’accélèrent. C’est finalement le groupe présidé par Marc Coucke qui est sélectionné pour prendre les rênes de l’organisation. Pour les cédants, il était important que la nouvelle direction soit en place pour l’été à venir, la période où l’activité touristique bat son plein dans la région. Pour un passage de témoin efficace et durable, les gardiens du Labyrinthe proposaient également aux acquéreurs un accompagnement de plusieurs mois, le temps de penser, mettre en place et organiser la saison à venir et ainsi transmettre le savoir-faire développé durant leurs nombreuses années à la tête de l’organisation. 

 Alors qu’une page est sur le point de se tourner, que retiennent les parties impliquées dans cette transaction ? Les cédants soulignent l’implication de BestValue dans leur dossier, mais aussi la structure et la synthétisation apportées par l’équipe pour construire, à leurs côtés, une transmission professionnelle et réussie. Et du côté des repreneurs ? « BestValue ? Un interlocuteur diligent et professionnel ! » 

 Merci à tous & bonne route ! 

BestValue vue par Anthony Henrion, stagiaire

BestValue accorde énormément d’importance à la sensibilisation et à la formation en matière de transmission d’entreprise. C’est donc tout naturellement qu’elle a souhaité accueillir un stagiaire au sein de sa structure.  Anthony Henrion a répondu à l’appel et s’est vu proposer un stage de plusieurs semaines.  Objectif pour cet étudiant en dernière année de comptabilité à l’Helmo : se familiariser au métier d’expert en transmission d’entreprise. Rencontre avec un jeune motivé et plein de ressources. 

Pourquoi avoir choisi le secteur de la transmission en général, et BestValue en particulier ?  

Pour mon stage de dernière année , j’étais à la recherche d’une fonction qui me permette de développer les connaissances et compétences acquises en cours, tout en mettant l’accent sur l’humain, un aspect qui m’est particulièrement cher et que j’ai déjà pu développer durant un premier cursus en immobilier. En découvrant le secteur de la transmission d’entreprise et BestValue plus particulièrement, j’ai trouvé la combinaison idéale !  

Faire un stage chez BestValue, ça ressemble à quoi ?  

J’ai la chance que mon stage ne se résume pas à faire le café ! ;-) Au contraire ! Dès les premiers jours, j’ai été accueilli comme un élément à part entière au sein de l’équipe. Si j’ai bien entendu un maître de stage, le travail m’amène à collaborer avec chacun des membres au quotidien. J’ai ainsi la chance de suivre plusieurs dossiers, chacun à un état d’avancement différent. Cela me permet d’avoir un aperçu global du processus de transmission d’une société.  

Qu’est-ce qui te plaît le plus ? 

J’aime la diversité dans le travail et, chez BestValue, je suis servi ! (rires) J’aime aussi l’encadrement que j’ai pu y trouver : je reçois beaucoup de feedback et en même temps j’acquiers déjà une certaine autonomie, c’est très plaisant ! Il faut dire aussi qu’en plus d’être bourrée de compétences et de qualités, l’équipe est jeune, dynamique et très accessible. C’est vraiment agréable de travailler dans ce contexte ! 

Depuis le début de ton stage, as-tu eu certaines surprises ?  

Jusqu’à présent, le thème de la transmission d’entreprise a été assez peu évoqué durant mon parcours scolaire. J’ai donc débuté mon stage sans a priori particulier sur le secteur. Néanmoins, j’imaginais que le travail serait exclusivement basé sur les chiffresOr, chez BestValueau-delà de l’aspect financier qui est évidemment crucial, l’humain a énormément d’importance. Transmettre ou acheter une entreprise est souvent source de stress pour le client : il faut beaucoup discuter avec lui, le rassurer, savoir négocier… Impossible de conclure correctement une transaction sans accorder une attention particulière aux relations avec les parties impliquées. Au-delà de l’accueil, c’est LA vraie bonne surprise de ce stage : l’alliance entre l’expertise et les qualités relationnelles. 

Une bonne continuation à Anthony !  

Rosa Calla : l’humain avant tout !

Nouvelle année, nouvelle recrue. Tout début janvier, Rosa Calla a rejoint les rangs des collaborateurs de BestValue en tant que Project Leader. Rencontre avec cette expert-comptable passionnée par son travail.

Rosa, peux-tu nous dire quelques mots sur ton parcours ?

J’exerce mon activité d’expert-comptable depuis 1994. Au fil de ma carrière, je me suis progressivement orientée dans le conseil aux petites et moyennes entreprises, puis spécialisée dans l’accompagnement des PME et leur développement.  C’est vraiment ce qui me passionne ! Quand vous faites appel à moi, c’est dans l’objectif d’améliorer la rentabilité de votre entreprise, d’en développer le chiffre d’affaires, mais aussi d’en améliorer l’organisation. Parfois, l’une des manières de remplir ces missions, c’est de passer par la fusion ou l’acquisition d’une société. J’ai donc naturellement déjà accompagné de nombreux clients dans leur processus d’acquisition. Ce qui m’a logiquement amenée à collaborer avec BestValue.

Et pourquoi avoir choisi BestValue ?

J’ai été convaincue par l’équipe jeune, enthousiaste, qui fait preuve d’énormément d’expertise et de rigueur. Grâce à une expérience d’une trentaine d’années déjà, je leur apporte un solide réseau, un élément indispensable lorsqu’il s’agit de cibler et de trouver le bon acheteur.

Quelle sera ta fonction au sein de l’entreprise ?

Comme je le disais, j’ai longtemps travaillé aux côtés des acheteurs : je les aidais à trouver l’entreprise idéale pour étendre leurs activités. Chez BestValue, en tant que Project Leader, ce sont majoritairement des vendeurs que je vais accompagner. Cette notion d’accompagnement est primordiale pour moi : j’accorde beaucoup d’importance à l’humain. Durant mes missions, je vais non seulement tout mettre en œuvre pour trouver le repreneur idéal, mais aussi préparer au maximum le dirigeant, tout comme son entreprise, à « l’après cession ». Pas question pour un vendeur de passer d’une vie de 300 à 50 km/h sans y être un minimum préparé. Idem pour sa société : il faut qu’elle soit capable de survivre au pas de côté de son dirigeant, qui est d’ailleurs très souvent son fondateur.

Selon toi, quelles sont les qualités indispensables d’un bon expert en transmission ?

S’il ne fallait en retenir qu’une, je dirais qu’il faut surtout un bon potentiel à approcher et trouver un acheteur. Lorsque j’encadre la transmission d’une entreprise, mon objectif n°1, c’est qu’une fois le témoin passé, l’activité puisse perdurer et pourquoi pas, s’étendre. C’est comme cela que j’envisage ma mission : tournée vers demain.

Au revoir 2020 !

En ce mois de décembre, une chose est sûre : nous attendons tous impatiemment l’année 2021 ! C’est certain, on se souviendra de 2020. Mais avant de tourner la page, focus sur trois points positifs pour BestValue :

  • Une équipe renforcée 

En 2020, notre équipe s’est enrichie de nouveaux membres : des profils variés,des expériences diversesmais un point commun :la passion du métier de la transmission et des PME qui constituent un vivier d’emplois essentiel. Parmi les “petits nouveaux”Didier Van Caillie, notre Scientific & Technical Counselorainsi que deux Projet Leader,  Pierre Thiry et Quentin Hansenne. 

L’intégration de ces nouvelles forces vives nous permet de compléter nos sources de connaissances et la palette de nos compétences pour vous assurer un service optimal.  

  • Des dossiers passionnants 

En 2020, nous avons également à nouveau eu le privilège de traiter des dossiers de grande qualité. Un grand merci aux propriétaires d’entreprise qui nous ont fait confiance pour les accompagner dans leur démarche de transmission et qui nous ont offert, outre de belles rencontres, la possibilité d’encore peaufiner nos approches et méthodes. 

  • Des projets pour 2021 

Notre équipe, très à l’écoute du marché, et bien consciente du contexte particulier que nous traversonsa pu adapter ses procédures à la situation et travailler à une proposition de services d’accompagnement à la cession plus spécifique. À suivre en 2021 😉 

Nous sommes donc impatients de poursuivre sur notre lancée et de vous retrouver en 2021. En attendant, nous vous souhaitons, ainsi qu’à vos amis et proches, une période de fin d’année aussi heureuse que possible ! 

Semaine de la Transmission : on se souviendra de l’édition 2020  !

Alors que l’événement s’est achevé le 20 novembreBestValue fait le point sur sa participation à l’édition 2020 de la Semaine de la Transmission d’entreprise organisée par la Sowaccess 

La Sowaccess, c’est cet organisme public neutre créé pour centraliser l’information autour de la transmission d’entreprise et faciliter la mise en relation des différents acteurs (vendeurs, acheteurs et professionnels de la transmission) 

À cette fin, chaque année, elle organise la Semaine de la Transmission d’entreprise. Durant plusieurs jours, les cabinets de conseil en transmission, tels que BestValue, ont l’occasion de rencontrer un public ciblé et de faire mieux connaître leurs services 

C’est avec grand plaisir que nous prenons systématiquement part à cette initiative. En effet, impensable pour nous de manquer cette opportunité de rencontres et d’échanges passionnants ! 

Nous nous sommes remis au travail pour pouvoir proposer une série de rendez-vous adaptés à la situation et permettant d’aborder de nombreux sujets cruciaux tout en priorisant la sécurité de chacun. En concertation avec nos partenaires, des solutions ont rapidement été trouvées pour l’organisation de conférences en ligne. C’est ainsi que de nombreux participants ont pu découvrir les différentes étapes d’une transmission réussie ou encore, en apprendre davantage sur la manière d’évaluer une entreprise en temps de crise, un sujet malheureusement tristement d’actualité. Cette organisation nous a également permis de rencontrer des candidats à la reprise ou à la vente lors d’entretiens individuels spécifiques à distance.   

D’autres activités ont malheureusement dû être reportées.  

Mais rassurez-vous, ce n’est que partie remise. Dès que le contexte sanitaire le permettra, nous fixerons de nouvelles dates pour vous rencontrer autour de nouvelles questions.  

Pour être tenus informés de notre actualité, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté sur les réseaux sociaux (Facebook et LinkedIn) ou à votre inscrire à notre newsletter.  

Impossible pour nous de clore cette édition 2020 sans remercier encore une fois l’ensemble des participants : votre présence et votre curiosité combinées à notre envie de communiquer ont donné un sacré mélange pour cette Semaine de la Transmission certes un peu différente sur la forme, mais ô combien enrichissante sur le fond !  

 À l’année prochaine !

«Transmettre une entreprise pour assurer la pérennité de son savoir-faire ». Rencontre avec Didier Van Caillie.

Fasciné par les compétences et savoir-faire de nos PME, désireux de partager ses trente années d’expérience, Didier Van Caillie nous fait le plaisir de rejoindre BestValue en tant que Scientific & Technical Counsellor. Son objectif : travailler avec nous pour l’avenir de vos entreprises ! Rencontre.

 

Didier, quelle est la particularité de ton parcours professionnel ?

J’ai un parcours professionnel mixte, qui combine une expérience de bientôt trente-cinq ans dans le monde académique et de la recherche avec une expérience quasi aussi longue de la vie quotidienne des PME.

Comment en es-tu arrivé à t’intéresser aux PME ?

Après une Licence en Administration des Affaires, j’ai entamé une carrière d’assistant à l’Université de Liège, au sein du Service d’informatique de gestion de l’époque. Via les activités de conseils de ce service, j’ai pu vivre de près les problèmes d’informatisation et, plus globalement de gestion de l’information rencontrés par les PME de la région. Ceci m’a amené à intégrer l’équipe de chercheurs mise en place par la Fondation Roi Baudouin pour mener en Belgique, sous la houlette de Rik Donckels et Léopold Bragard, le premier programme de recherche de terrain consacré aux difficultés opérationnelles des PME : croissance, transmission, innovation, exportation, information, gestion des ressources humaines, financement… Tous ces thèmes étaient analysés en profondeur sur le terrain. Peu après, j’ai eu la chance d’intégrer le corps académique de l’Université et d’y créer un centre de recherche, le Centre d’Étude de la Performance des Entreprises (aujourd’hui intégré à HEC Université de Liège). Ce centre est spécialisé dans la mise en place d’un système de contrôle de gestion organisationnel performant. J’ai toutefois toujours cherché à garder un contact étroit avec le monde des PME, à travers différentes expertises ou activités de consultance.

Le thème de la transmission d’entreprise semble récurrent dans ta carrière. Pourquoi un tel intérêt ?

Parce que derrière la transmission se cache l’idée de pérennité et de transfert à une autre génération. Transmettre une entreprise, ce n’est pas seulement transférer un patrimoine. C’est aussi et surtout faire en sorte que se perpétuent ces éléments immatériels qui ont fait l’image et la réputation de qualité, de rigueur, d’originalité et d’excellence de bon nombre de petites entreprises de notre région. C’est à mes yeux un enjeu crucial du développement économique wallon. Souvent, on a tendance à mettre en exergue les stigmates du passé industriel révolu de la région. Procéder ainsi, c’est oublier les réalisations actuelles de bon nombre de PME, dont les savoirs souvent pointus sont aussi largement méconnus. Ceci rejoint mon intérêt à transmettre des connaissances et des bonnes pratiques à mes étudiants : par leur volonté de plus en plus fréquente de créer de nouvelles activités dans une logique de performance durable, ils pourront être, demain ou après-demain, des repreneurs tout à fait pertinents pour des activités dont les dirigeants actuels arrivent en bout de parcours professionnel.

Dans ce contexte, pourquoi t’investir dans BestValue?

Essentiellement en raison de sa culture d’entreprise fondée sur cette volonté de pérennité et sur sa capacité à associer étroitement analyse économique rigoureuse d’une situation et pragmatisme.
Ta grande expérience était, pour nous,une évidence ! Mais, de ton côté,que penses-tu pouvoir apporter d’essentiel à l’équipe ?
Je pense notamment pouvoir renforcer encore toute la phase de préparation d’une entreprise en vue de sa transmission. Toutes les études scientifiques le démontrent : une transmission d’entreprise ne s’improvise pas. Au contraire, elle nécessite un temps de conscientisation puis de préparation parfois assez long. Mais une entreprise dont le Business Model est clair et en phase avec les exigences du marché, qui est par ailleurs bien structurée et organisée, voit automatiquement diminuer la perception du risque qui lui est associée, avec un effet positif immédiat sur sa valeur perçue. Une de mes priorités sera d’aider BestValue à encore affiner ses outils de diagnostic externe et interne d’une PME au moment où surgit la question de sa transmission et à accroître son offre en matière de préparation à la transmission d’une PME.

Quentin Hansenne, nouvel atout de choc pour BestValue

Fort d’une expérience de plus de 10 années dans des fonctions financières, de general management et de consultant, Quentin Hansenne a rejoint les rangs de BestValue en tant que partenaire il y a quelques semaines. Nous avons rencontré ce Project Leader passionné.

Quentin, peux-tu nous en dire plus sur ton parcours professionnel ?

Une fois mon diplôme d’HEC en poche, j’ai, dans un premier temps, occupé des postes de contrôle de gestion et de direction financière. Puis, je me suis dirigé vers la gestion d’une PME, filiale d’un groupe de «Private Equity». Cette expérience m’a permis d’élargir mes compétences, notamment en stratégie, en négociation, en marketing et en gestion générale d’une entreprise. Elle m’a en outre permis d’avoir un premier contact avec le métier de BestValue, car j’ai piloté avec le groupe de private equity la cession de la société. En parallèle, comme j’ai toujours été attiré par le monde de l’entreprenariat, j’ai mené un projet avec trois associés. En vivant au plus près le parcours d’un entrepreneur, cette expérience m’a beaucoup apporté, tant du point de vue professionnel que personnel. Aujourd’hui, j’exerce des missions de conseil financier, stratégique et opérationnel dans des PME.

En quoi est-ce une force pour ta nouvelle activité chez BestValue?

Avoir dirigé opérationnellement une entreprise est forcément un plus aujourd’hui : j’ai été confronté aux mêmes interrogations, aux mêmes difficultés, aux mêmes réjouissances que les entrepreneurs et dirigeants que je conseille désormais. Au moment de valoriser une entreprise ou d’envisager une transmission, cela me permet aussi d’identifier clairement les forces, les faiblesses et les enjeux pour me faire un avis objectif de la situation. C’est primordial dans le cadre d’une cession car cela permet de mieux appréhender les échanges tant avec les cédants qu’avec les repreneurs, et ainsi, d’aboutir à une transaction réussie pour toutes les parties.

Tu sembles vraiment passionné par le monde de l’entreprise…

C’est le cas! (rire) Ma motivation profonde est de faire avancer des entreprises, des projets d’entreprenariat, et de les aider à atteindre la meilleure performance possible et participer ainsi à l’essor économique de la région. Par performance, j’entends bien entendu performance financière, mais également, et j’insiste, performance sociétale au sens large : pour les travailleurs, l’environnement, et toutes les parties prenantes de la société. Mon métier, je l’envisage comme un support pour les entrepreneurs et les dirigeants d’entreprises, et par là, à tous les acteurs de l’économie. Notre succès commun viendra des entreprises et particulièrement des PME.

Un support, qu’est-ce que tu entends par là?

Être support, c’est écouter, comprendre, pour ensuite conseiller, tant sur le plan financier que stratégique et opérationnel. Quand cela se justifie, c’est aussi participer à une transmission d’entreprise réussie. La cession d’une entreprise qui ne se fait pas, ou trop tard, ou à un repreneur non qualifié, génère une perte certaine pour ses stakeholders (toutes parties prenantes) et pour l’économie de manière générale. C’est notamment dans ce cas que le partenariat avec BestValue prend tout son sens.

Pour toi, devenir partenaire de BestValue était une évidence?

Bien sûr! Parce que l’équipe en place est professionnelle, qu’elle a développé une vision et un projet qui me parlent et auxquels je crois. La jeunesse de la structure nécessite encore certaines évolutions et c’est une source de motivation supplémentaire pour moi!L’essentiel, c’est que nous nous retrouvons sur des aspects qui sont, je pense,non négociables, notamment l’importance du côté humain des relations avec nos clients, et des valeurs d’intégrité, de respect et d’honnêteté.

BestValue fait les présentations : trois questions pour Pierre Thiry, nouveau Project Leader pour BestValue  

Au mois de janvier, Pierre Thiry est venu renforcer les équipes de BestValue. Formé aux techniques financières et au métier de conseiller en cession d’entreprises, ce Liégeois, passionné par le secteur des PME et leur développement, a été recruté pour ses nombreuses aptitudes commerciales et son esprit d’initiative, mais aussi parce qu’il partage le pragmatisme, l’intégrité et la rigueur, trois valeurs chères à BestValue. Voici trois questions pour la nouvelle recrue de l’entreprise. 

Pourquoi avoir choisi de travailler avec BestValue ?  

Avant d’envisager un changement de poste, je me suis demandé quelle direction je souhaitais donner à ma carrière. Après réflexion, ce que j’espérais, c’était de pouvoir m’investir au sein d’une entreprise qui me permette de travailler à la fois sur le développement de la société en tant que telle, mais aussi sur son « core business ». BestValue est une société en pleine croissance qui remplissait précisément ces deux conditions. En plus, j’y retrouve des valeurs qui me sont chères. Je n’ai donc pas hésité bien longtemps lorsque Ianis, Antoine et Jean-Luc m’ont proposé de rejoindre leur équipe !  

Pourquoi le secteur de la transmission d’entreprise ?  

Pour moi, l’aspect humain est primordial au travail. En tant que conseillers, nous sommes amenés à passer de nombreuses heures en compagnie des acheteurs et des vendeurs. Au fil du temps et des conversations, on découvre leur histoire, les événements qui les ont marqués et amenés là où ils sont. On les conseille également dans les moments de doutes, d’hésitation. Finalement, nous nouons des liens très forts. BestValue accorde beaucoup d’importance à conserver cet aspect humain et à l’entretenir. C’est aussi ce qui m’a poussé à rejoindre l’entreprise.  

Qu’attends-tu de ton travail chez BestValue ? 

Pour moi, BestValue représente une occasion unique de m’investir dans un travail et un secteur qui me passionnent. C’est aussi le mariage parfait entre rigueur, flexibilité et développement. Rejoindre BestValue, c’est m’assurer non seulement un épanouissement professionnel, mais aussi un développement personnel. Et ça, ça n’a pas de prix !  

BestValue fait son entrée sur le terrain !

Depuis plusieurs mois, l’entreprise était à la recherche d’une collaboration qui reflète les valeurs de sportivité et de dynamisme qui lui sont chères. C’est désormais chose faite : BestValue fera bientôt partie des partenaires du Royal Tennis Club de Liège.

Si l’officialisation de cette collaboration se fera au mois de mai lors de la soirée consacrée aux nouveaux membres, c’est avec fierté que nous pouvons déjà vous annoncer ce partenariat entre BestValue et le club de tennis liégeois.  

L’entreprise, qui entend bien s’intégrer au mieux dans son environnement, a fait de la proximité un critère de choix important. La sportivité, la combativité, mais aussi le bon esprit et la convivialité sont également des thèmes prioritaires pour BestValue et décisifs au moment de sceller une collaboration. Avec le RTCL, elle a trouvé le partenaire de jeu idéal ! Solidement implanté à Liège depuis 1885 (rien que ça !), le club invite les sportifs de tous âges et de tous niveaux à venir pratiquer le tennis, le padel et le bridge, au sein d’installations de qualité et dans le respect des valeurs chères à ces sports. 

C’est dans cet esprit que l’entreprise envisage de convier ses fidèles collaborateurs, clients et partenaires au sein des magnifiques installations du club. Sont déjà au programme dans les prochains mois (dates à confirmer) : une conférence organisée par BestValue autour d’un thème en relation avec la transmission d’entreprise, mais aussi le grand retour du « Vendredi apéro ». L’événement avait déjà rencontré un vif succès en 2019. BestValue remet le couvert cette année et compte bien faire de cette soirée spéciale un rendez-vous immanquable pour les Liégeois et les sportifs de la Principauté, amateurs ou confirmés.  

Transeo Deal Club

La première édition du Transeo Deal Club : on y était !

Ce 7 novembre dernier, Ianis Fourneau et Antoine Renier se sont envolés vers la Roumanie avec six dossiers BestValue. Explications.

« Transeo », ça vous dit quelque chose ?

C’est à Spa, il y a 10 ans, que l’histoire commence. La SOWACCESS (Belgique), CRA (France) et MKBase (Pays-Bas), trois organismes actifs dans le domaine du transfert de petites et moyennes entreprises, réunissent les professionnels du secteur pour échanger sur leur domaine d’expertise. Quelques mois plus tard naît l’initiative Transeo. Son but ? Casser les barrières géographiques et culturelles pour  favoriser la transmission d’entreprise au-delà des frontières.

Bienvenue au club !

Il y a quelques semaines, Transeo a mis les bouchées doubles en inaugurant le « Deal Club ». Ce sont pas moins de trente professionnels du secteur, tous membres de Transeo, qui se sont retrouvés à Bucarest pour échanger sur les bonnes pratiques autour du thème de la transmission d’entreprise, et présenter des opportunités de vente concrètes.

Convaincu par le projet de Transeo, BestValue se devait d’être présent à cette première édition du Deal Club. L’occasion, pour l’entreprise, de se positionner à nouveau comme acteur incontournable du secteur et de développer de futures collaborations internationales.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez au courant de nos dernières actualités